Sutures de la pointe du nez

0

Les premières descriptions de sutures cartilagineuses lors d’une rhinoplastie remontent à 1931 quand Joseph [1] réalise un point columello-septal permettant une rotation céphalique de la pointe du nez tout en augmentant sa projection. Depuis, ces techniques n’ont pas cessé d’évoluer, en particulier ces vingt dernières années où elles sont entrées dans l’arsenal thérapeutique standard du chirurgien.Actuellement, elles permettent de modifier de façon permanente et naturelle la forme des cartilages de la pointe du nez. A ce titre, elles devront être réalisées par des fils non résorbables ou à résorption lente (résorption supérieure ou égale à six mois).En effet, six mois semblent constituer le délai à partir duquel les cartilages n’ont plus besoin de la force des fils pour garder leur nouvelle forme qui est alors maintenue par la fibrose postopératoire. Pour notre part, nous utilisons dans la majorité des sutures le PDS 5/0 mais ceci est histoire de pr[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire