Revue de presse
0

La télémédecine est depuis longtemps sur le radar des professionnels de la santé comme outil potentiel pour élargir l’accès aux soins médicaux et réduire les coûts. Puis vint la COVID-19. Par nécessité, la pandémie a hâté l’essor de la télémédecine ainsi que son acceptation par le public. Un article de F. Nahai dans Aesthetic Surgery Journal, Volume 40, numéro 9, septembre 2020 fait le point sur le sujet.
Les consultations vidéo en ligne offrent aux patients de vous rencontrer sans avoir à parcourir une longue distance. Il en résulte des économies de temps et d’argent, au profit du patient. En tant qu’outil de suivi post-traitement, les consultations en ligne peuvent jouer un rôle important dans le diagnostic rapide des complications. Le suivi à long terme peut également être facilité, surtout lorsque les patients vivent loin du cabinet de leur chirurgien ou ont des horaires extrêmement chargés. Pour toutes ces raisons, l’option de téléconsultation, bien qu’elle ne soit pas appropriée dans toutes les situations, peut être utile et très précieuse pour de nombreux patients.
En raison de la COVID-19, les restrictions médico-légales ainsi que le remboursement de la télémédecine ont été assouplis. Compte tenu de l’évolution des attitudes d’aujourd’hui à l’égard de la télé­santé, cette expérience pour les patients consultés en ligne peut générer des avantages et stimuler la croissance de notre pratique.

Revues générales
0

La reconstruction par lambeau libre présente un risque plus important d’échec que les autres types de reconstruction. Le vert d’indocyanine (ICG) est un colorant fluorescent permettant d’analyser la perfusion tissulaire. L’objectif de cette étude était d’évaluer les résultats préliminaires de l’angiographie ICG dans les procédures de lambeaux libres.
Parmi les 12 patients inclus, l’intervention chirurgicale a été modifiée pour 8 patients en fonction des résultats de l’angiographie peropératoire (dessin de la palette, tracé des ostéotomies, placement des sutures, réfection des anastomoses). L’angiographie par fluorescence ajoutait en moyenne 10 minutes au temps chirurgical. De plus, cette technologie est utile en postopératoire pour la surveillance de la perfusion des lambeaux afin d’améliorer leur réussite.

Revues générales
0

Le lifting de la lèvre supérieure est une intervention ancienne qui connaît un regain d’activité car lui seul peut apporter un résultat permanent sur l’allongement de la lèvre naturellement observé au cours du vieillissement, au prix une cicatrice discrète.
La technique traditionnelle consiste en une résection sous-narinaire continue d’une aile à l’autre, mais nous préférons éviter la résection sous-columellaire chaque fois que possible. La résection cutanée ou graisseuse doit être d’emblée généreuse, elle peut être conservée après désépidermisation sur un pivot vasculaire interne pour confectionner un lambeau de restauration philtrale “en moustache”. L’intervention est facile sous anesthésie locale mais elle n’agit pas sur les ridules verticales qui doivent être traitées séparément par un resurfacing. Si la lèvre est naturellement très mince, la résection se portera sur la jonction cutanéomuqueuse.
La seule complication de cette intervention tient à la qualité de la cicatrice finale et son indication doit donc être mesurée chez les sujets très jeunes.

Revues générales
0

L’évolution des connaissances de l’anatomie des vaisseaux perforants et la meilleure compréhension de la vascularisation cutanée ont favorisé le développement rapide des techniques de lambeaux perforants. L’existence de près de 400 vaisseaux perforants permet de proposer de nouvelles perspectives de lambeaux pour de nombreux défects impossibles à prendre en charge auparavant, hormis par lambeau libre. Étant plus rapides de réalisation, ces derniers ont largement supplanté les reconstructions micro-anastomosées, en dehors des pertes de substance de grandes tailles ou des reconstructions complexes.
Néanmoins, au niveau des membres inférieurs, la fiabilité vasculaire des lambeaux perforants dits en “hélice” demeure incertaine. Le problème inhérent à la rotation du lambeau ou twist des vaisseaux perforants est la congestion veineuse, qui peut mener à une nécrose distale voire complète du lambeau. Les lambeaux perforants sont devenus pour nous à l’heure actuelle les solutions de première intention pour les pertes de substance de petites et moyennes tailles. Dans cet article, nous allons exposer les principes de surpercharging veineux des lambeaux perforants pour la couverture du membre inférieur.

Revues générales
0

L’impression 3D est une technique versatile qui peut rendre service aux soignants dans les situations de crises sanitaires et d’isolement. Les chirurgiens reconstructeurs utilisent l’impression 3D de manière routinière pour la production de guides de coupe sur mesure et de modèles d’étude. Ils sont au premier plan lors des projets d’adaptation de ces méthodes aux cas d’urgence.
Sur la base du retour d’expérience de l’initiative centralisée d’impression 3D de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris/Université de Paris mise en place à l’abbaye de Port-Royal en avril 2020, nous présentons ici les points les plus importants de l’utilisation de la fabrication additive en situation de pandémie et, plus généralement, en cas de catastrophe sanitaire.

Revues générales
0

Dans cet article, nous allons apprendre à analyser les oreilles décollées et comprendre comment choisir entre les différentes techniques qui sont à notre disposition en 2020. Les 3 anomalies de l’oreille décollée sont : le défaut de plicature de l’anthélix, le valgus de la conque, associé parfois à une hypertrophie de la conque, et le valgus du lobe. Ces 3 éléments sont plus ou moins associés et le trait le plus fréquent est le défaut de plicature de l’anthélix.
L’otoplastie classique se réalise par voie postérieure et implique des points de suture et/ou un râpage antérieur, alors que l’otoplastie mini-invasive se fait par voie antérieure avec un implant de Nitinol (Earfold). Chaque technique a des avantages et des inconvénients, il faut bien les comprendre pour conseiller au mieux ses patients.

Revue de presse
0

Pour cette rentrée pas comme les autres, j’aimerais partager avec vous quelques réflexions. Tout d’abord, la “vague écologique”. L’article de Stéphane Smarrito dans les Annales signe une première prise de conscience sur la quantité de plastique générée par notre chirurgie éponyme et son impact sur l’environnement. Ma deuxième réflexion concerne la rentrée de septembre avec la fameuse “seconde vague” du coronavirus et ses profonds bouleversements. Il est aujourd’hui impossible de prédire comment ce virus se comportera. Nous allons bien évidemment nous adapter à cette nouvelle façon de vivre et de travailler dans un scénario dans lequel des gens perdent leur emploi et des entreprises sont détruites après une vie d’efforts pour les créer. De nombreux chirurgiens plasticiens ont décidé de se consacrer exclusivement au domaine esthétique, mais leur pratique est entravée voire interdite en France comme dans d’autres pays, ce qui est inacceptable. La survie financière est un défi de taille et les défis économiques sont immenses. Seul le temps nous dira quelle stratégie – confinement total versus approche suédoise limitée – est la meilleure à long terme, tant pour la santé que pour l’économie.

Revues générales
0

Investir du temps ou de l’argent dans le référencement naturel de votre site vous offrira un retour sur investissement, encore faut-il comprendre le terme “référencement” et surtout définir les nouveaux canaux d’informations pour toucher de potentiels patients. Entre publicité, information, e-réputation, Google My Business, site internet, réseaux sociaux, photos libres de droits… Cap sur l’univers impitoyable d’internet !

Revues générales
0

La chirurgie régénérative est actuellement en plein essor en raison d’innovations concernant le tissu graisseux autologue (micro-graisse et graisse émulsifiée), qui se révèle être une incroyable et précieuse source de régénération, et du PRP qui s’inscrit définitivement dans cette discipline, grâce aux facteurs de croissance qu’il libère. Cette chirurgie nécessite comme les autres une formation dédiée et un apprentissage rigoureux, chaque étape de prélèvement, de traitement et d’injection étant primordiale.
Concernant la face, tant sur le plan de la reconstruction qu’esthétique, la médecine régénérative présente de nombreuses indications, avec des techniques innovantes ayant prouvées leur efficacité, sécurité et tolérance, et des patients de plus en plus demandeurs de cette chirurgie “bio”.

Revues générales
0

Lorsque l’on pense à l’embellissement facial, le tiers moyen du visage est d’une importance capitale et à ne pas sous-estimer. Les méthodes classiques d’embellissement de cette région font appel aux injections d’acide hyaluronique ou au lipomodelage des zones malaires et au contouring du rebord basilaire de la mandibule.
La présence d’un creux médio-jugal accentuant les contours des structures anatomiques avoisinantes est de plus en plus demandée par les patients. L’ablation partielle des boules de Bichat est une technique peu invasive pour répondre à cette attente mais non dénuée de risques. Il est donc important de bien sélectionner les patients et de bien connaître l’anatomie et la technique chirurgicale.

1 2 3 38