Utilisation du vert d’indocyanine en chirurgie sénologique et reconstruction mammaire

0

Le vert d’indocyanine est un colorant soluble dans l’eau, à élimination hépatique et excrétion biliaire. Illuminé par une source laser infrarouge (longueur d’onde : 805 nm), le vert d’indocyanine émet une lumière fluorescente (longueur d’onde : 835 nm) qui n’est pas piégée par la peau et qui est invisible à l’œil nu. Son caractère amphiphile lui confère une forte affinité pour les protéines plasmatiques. Injecté par voie intraveineuse directe, le vert d’indocyanine se lie fortement aux protéines plasmatiques et se distribue exclusivement dans l’espace intravasculaire. Sa demi-vie plasmatique courte (3 à 4 minutes) autorise plusieurs injections successives.Il existe dans le commerce plusieurs dispositifs médicaux permettant à la fois l’émission d’une lumière infrarouge excitatrice et la réception de la fluorescence émise en retour par le vert d’indocyanine. Certains de ces dispositifs permettent également de quantifier l’intensité[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Gustave Roussy, VILLEJUIF.

Laisser un commentaire