Bodylift supérieur

0

Quand réaliser un bodylift supérieur ?

1. Les bourrelets dorsaux et latéraux

On constate depuis quelques années une augmentation de la demande de correction des bourrelets dorsaux et latéraux des patientes présentant des séquelles d’amaigrissement massif, mais aussi des patientes esthétiques ayant un relâchement cutané dorsal secondaire au vieillissement. Leur plainte est en rapport avec la visibilité sous les vêtements de ces bourrelets, dont le bombement est accentué par la brassière du soutien gorge, à l’origine d’une gêne importante pour s’habiller.

Tout d’abord, il convient d’informer les patientes que ces bourrelets traduisent un excès cutané non traitable par une simple lipoaspiration ou par un bodylift inférieur mais par un bodylift supérieur. Celui-ci permet de répondre à leur demande, en réalisant une remise en tension de ces excès cutanés de bas en haut. La taille est également affinée. Son indication est confirmée en demandant à la patiente de réaliser une manœuvre manuelle de traction supérieure modérée de ses bourrelets, afin de vérifier leur disparition (fig. 1 et 2).

Par ailleurs, il est utile de remarquer que les patientes des figures 1 et 2 présentent respectivement une anatomie à 2 bourrelets dorsaux et à un bourrelet dorsal, situations que l’on rencontre chez les patientes esthétiques ou après perte de poids modéré.[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire