Étude rétrospective à propos de 248 cas de reconstruction mammaire après mastectomie pour carcinomes canalaires in situ

0

L’incidence du carcinome canalaire in situ (CCIS) a considérablement augmenté au cours des vingt dernières années [1-3] avec l’adoption généralisée de la mammographie de dépistage [4]. Il représente 20 à 25 % de tous les cas de cancer du sein nouvellement diagnostiqués [5]. En relation avec cette augmentation de l’incidence, et malgré la tendance à suggérer un traitement moins agressif, la mastectomie est toujours indiquée pour 40 % des patientes en raison de tumeurs diffuses, multifocales, de taille importante ou de localisations délicates [1].Lorsque la reconstruction du sein est possible et systématiquement proposée, 81 % des patientes choisissent une reconstruction mammaire immédiate (RMI) [6]. Ce type de reconstruction est également positivement corrélé avec un bien-être psychologique postopératoire plus important [7]. Malgré cela, le taux de reconstruction mammaire stagne aux environs de 50 % des mastectomies [8, 9]. En outre, entre 1 et 3[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire