Films
0

Ce film présente la pose d’implants extra-oraux mastoïdiens, pour mise en place d’une épithèse d’oreille. Cette technique simple permet de réaliser la pose des implants dans le même temps que l’exérèse chirurgicale carcinologique. L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale, ce qui diminue la morbidité du geste chez des patients généralement âgés et polypathologiques.

Films
0

Le développement de la chirurgie bariatrique, son efficacité et la diminution des complications sont à l’origine d’amaigrissements importants. La population de patients présentant des séquelles d’amaigrissement majeures ne cesse donc de croître.
Le bodylift inférieur, décrit par J.F. Pascal, offre une réponse de choix aux impératifs du traitement des séquelles d’amaigrissement de l’abdomen et de la région glutéale. Néanmoins, cette intervention est réputée difficile et source de complications. Un examen clinique complet et orienté, un planning préopératoire réfléchi ainsi qu’une chirurgie rigoureuse permettent d’obtenir d’excellents résultats avec une morbidité faible.
Nous détaillons le parcours d’une telle chirurgie, allant de la consultation préopératoire jusqu’à la prise en charge d’éventuelles complications. Nous insisterons sur les critères de sélection des patients candidats à une chirurgie de type bodylift inférieur, les points clefs de l’intervention et le suivi postopératoire.

Editorial
0

Après des vacances bien méritées, Réalités en Chirurgie Plastique fait sa rentrée !
Nous tenons tout d’abord à remercier les auteurs qui ont participé à la rédaction de ce numéro. Comme le dit le Pr Véronique Duquennoy-Martinot dans un billet d’humeur­ plein d’enthousiasme, notre spécialité est variée et innovante, et le sommaire de ce numéro essaie d’en refléter les nombreux aspects.

Cas Cliniques
2

Les pertes de substances oncologiques de la paroi thoracique antérieure présentent un véritable challenge pour le plasticien. Surtout lorsque celles-ci sont étendues. De nombreuses méthodes de couverture sont à discuter.
Il s’agit d’une patiente de 69 ans, opérée en 2003 d’une mastectomie partielle associée à un curage axillaire gauche pour un carcinome canalaire infiltrant de 20 mm, grade II. À l’examen histologique, l’exérèse est complète. Une radiothérapie adjuvante est réalisée, elle est associée à une chimiothérapie et à une hormonothérapie.

Dermatologie esthétique
0

Le droit à l’image est inclus dans le droit à la vie privée. Il est donc protégé par des textes législatifs et doit être respecté par les médecins. L’image du patient fait partie des éléments contenus dans le dossier médical. Elle est donc couverte par le secret médical, contenue dans le dossier, et doit être transmise en cas de demande légitime du patient.
Dans le cadre d’une utilisation scientifique et d’enseignement, soit l’identification est impossible, soit un accord du patient a été obtenu. Mais les revues vont plus loin et exigent un consentement écrit.
Des précautions doivent être prises par le médecin : le recueil du consentement à l’utilisation d’une photo, l’utilisation de procédés techniques visant à empêcher l’identification et une conservation efficace.
L’utilisation d’image du patient peut également engendrer une sanction disciplinaire pour publicité prohibée.

Dermatologie esthétique
0

La demande de prise en charge du vieillissement des mains va devenir importante et nous nous devons d’y apporter des réponses satisfaisantes et sûres.
Le traitement des dyschromies bénéficie déjà d’une expérience ancienne et s’est complété par d’excellentes techniques récentes dont les lasers. Ces derniers s’avèrent fort utiles aussi pour la correction des altérations de structure dermique.
Les injections, en particulier les comblements par l’acide hyaluronique, qu’elles soient superficielles dermiques, ou profondes hypodermiques et structurantes, sont très utiles. Elles sont aussi sûres à condition de respecter les règles d’usage consensuelles.

Dermatologie esthétique
0

Le sourcil est un élément anatomique qui joue un rôle esthétique et social. Il caractérise et personnalise le regard et est un vecteur de communication. Il est difficile d’élaborer “un standard idéal”, car il existe une grande hétérogénéité morphologique selon les individus et les cultures.
Le sourcil évolue avec l’âge : il subit le vieillissement conjoint de la peau, des muscles environnants et du coussinet adipeux de Charpy qui entraînent une modification de sa position et de sa forme, altérant le regard. Un rajeunissement est rendu possible par les injections de toxine botulinique et d’acide hyaluronique et/ou grâce à la chirurgie.

Dermatologie esthétique
0

Cette année a été riche en nouveautés. Force est de constater que plutôt de parler de “L’Année thérapeutique en lasers”, nous allons bientôt peut-être devoir parler de “L’année thérapeutique en lasers et en ultrasons”. En effet, si nous sommes habitués depuis quelques années à voir se multiplier les techniques reposant sur les sources lumineuses photoniques, cohérentes (laser), ou non cohérentes (lumières intenses pulsées), voire des techniques de radiofréquences mono- ou multipolaires, nous ne pourrons ignorer les sources d’ultrasons qui vont venir compléter notre arsenal thérapeutique.

Vie Professionnelle
0

Vous souhaitez vous installer, ou vous êtes déjà installé et, suite aux nombreux changements fiscaux et sociaux intervenus, vous vous interrogez sur le choix de structure le plus pertinent et le plus efficace.
Commençons par les bases. Deux voies s’offrent à vous : l’entreprise individuelle ou la forme sociétaire ; le choix dépend de votre projet (seul ou à plusieurs, des capitaux à apporter…), mais également de la formule la plus avantageuse.