Revues générales

Revues générales
0

Le nouveau dispositif médical mini-invasif des laboratoires Merz, le Cellfina, une technique de subcision par stabilisation des tissus, permet d’éliminer durablement les capitons en une seule séance en ciblant les ponts fibreux pathologiques de manière sûre et reproductible.
Lors d’un épaississement de la couche graisseuse superficielle de l’hypoderme et du raccourcissement des ponts fibrineux, apparaissent les capitons. Agréé par la FDA en 2013, Cellfina détient le marquage CE depuis 2016 pour le traitement des capitons des fesses et des cuisses. Il permet de cibler les septa pathologiques et de les sectionner un à un pour libérer à une profondeur contrôlée, de façon précise et reproductible, les bandes fibreuses épaissies et raccourcies.
Une seule séance est nécessaire, la technique est simple, peu invasive et sécuritaire, et son efficacité est durable (recul de 3 ans).

Revues générales
0

La loge prothétique rétropectorale est actuellement la technique de référence en reconstruction mammaire prothétique et elle a supplanté la loge prothétique prépectorale qui était utilisée aux débuts de la reconstruction mammaire. Cependant, la morbidité liée à la désinsertion et au décollement du muscle grand pectoral, et l’évolution des techniques et des matériaux utilisés en reconstruction mammaire ont poussé certaines équipes à réévaluer les bénéfices de la reconstruction prothétique prépectorale.

Revues générales
1

La lipoaspiration des stéatoméries en excès est devenue une pratique courante en chirurgie esthétique. Elle permet un remodelage de la silhouette en fonction du souhait de la patiente. Néanmoins, une lipoaspiration trop marquée peut être source de séquelles à type de défauts localisés inesthétiques préjudiciables pour la patiente. Aussi, dans ce type de séquelles, des techniques chirurgicales peuvent améliorer le résultat de façon efficace et naturelle.
Le but de cet article est de présenter notre technique de lipofilling fessier esthétique afin de corriger une séquelle de lipoaspiration excessive réalisée par un autre chirurgien. Le lipofilling fessier esthétique a permis, dans ce cas, d’améliorer le résultat et de satisfaire la patiente malgré la difficulté initiale du cas.

Revues générales
0

Le lambeau libre de DIEP constitue une technique de choix en reconstruction du sein. Dans la littérature, le taux d’échec est compris entre 0 et 2,5 %. Malgré une information délivrée sur le risque de cet échec et les procédures alternatives, les patientes qui ont subi un échec de reconstruction du sein par DIEP, hésitent parfois à recourir à une procédure de rattrapage et n’ont, finalement, jamais de reconstruction du sein. Nous avons étudié les dossiers d’une série de 15 patientes ayant eu un échec de DIEP et qui ont bénéficié ou non d’une reconstruction de rattrapage par lambeau pédiculé de Latissimus dorsi, par prothèse ou par un nouveau lambeau libre. Parmi les patientes qui n’ont pas bénéficié de cette procédure pendant leur première hospitalisation, il y en avait moins qui ont pu bénéficier d’une reconstruction du sein menée à terme.
Nous pensons que les patientes qui ne bénéficient pas d’une solution de rattrapage, lors de leur hospitalisation, voire immédiatement, en cas d’échec, risquent plus souvent de ne jamais se faire reconstruire le sein.

Revues générales
0

Les injections de fillers au niveau du visage connaissent une augmentation croissante et impliquent des injecteurs de spécialités très variées. La littérature recense un nombre croissant de complications graves telles que des nécroses cutanées ou des atteintes visuelles majeures correspondant à un accident d’injection qui peuvent entraîner un préjudice esthétique et/ou fonctionnel majeur et doivent être connues du médecin injecteur. La physiopathologie de ces accidents et leur prise en charge notamment avec l’utilisation de la hyaluronidase sont détaillées dans cet article.

Revues générales
0

Le peeling chimique est un outil classique et irremplaçable dans le traitement du vieillissement cutané. L’objet de cet article est de préciser les indications des trois principaux types de peeling chimique : superficiel, moyen et profond.
Une connaissance précise des produits utilisés, un examen clinique aidé de classifications standardisées et un interrogatoire à la recherche de contre-indications, tels sont les trois éléments qui vont permettre de poser une indication adaptée à chaque patient.
On pourra ainsi utiliser un produit ou plusieurs en association de façon à réaliser un traitement sur mesure car chaque patient est unique.

Revues générales
0

Les fils tenseurs souffrent encore d’une mauvaise réputation et plus spécifiquement ceux dits “permanents”. Ils doivent cela à un marketing excessif ayant abouti à un manque de formation. À l’inverse, la réalité est bien plus positive. Si les praticiens bénéficient de fils efficaces à court ou moyen terme depuis plusieurs années, il leur est désormais possible d’étendre cette durabilité. Cette avancée est permise grâce à la technique Infinite-Lift dont le principe est d’empêcher l’affaissement des fils des joues droite et gauche du patient en les joignant ensemble. Cette jonction se fait via deux fils tenseurs crantés, en forme de boucles, allant d’une tempe à l’autre sous le cuir chevelu. Tout cela est réalisé en moins d’une heure, sans incision, sous simple anesthésie locale, et avec des suites tout à fait acceptables par le patient moderne. Évidemment les limites traditionnelles s’imposent aussi à cette technique, à savoir le reste du corps, le besoin important de résection cutanée et la présence de rides trop importantes.

Revues générales
0

La mastectomie conservatrice de l’aréole est actuellement la technique de référence en chirurgie prophylactique et ses indications sont en cours d’évaluation en chirurgie curative. En chirurgie conventionnelle, l’incision est située sur le sein : sous-mammaire, hémi-périaréolaire inférieure avec ou sans refend externe ou radiaire externe. L’incision de l’étui cutané interrompt la vascularisation des lambeaux de peau, ce qui peut être à l’origine d’une nécrose cutanée en postopératoire. L’incision est par ailleurs limitée pour ne pas compromettre le résultat cosmétique ce qui peut conduire à des difficultés d’exposition. L’assistance du robot pallie ces difficultés en permettant la réalisation de la mastectomie et la reconstruction mammaire immédiate avec prothèse avec une cicatrice courte et discrète située dans la région thoracique latérale.