Revues générales

Revues générales
0

Les micro-auto-transferts graisseux (ATG) apportent actuellement un complément technique très utile au rajeunissement palpébral inférieur. Ils concernent davantage la limite inférieure de la paupière inférieure (cernes), c’est-à-dire la jonction palpébrojugale que réellement la paupière inférieure elle-même. Leur justification vient de la perte de volume de cette région. Ils doivent être effectués avec maîtrise, sans hypercorrection, avec du matériel spécifique, de préférence à usage unique.
Les techniques de lavage, hydratation et tamisage sont actuellement plus couramment utilisées par les principaux auteurs. À ce traitement additif, doit souvent être associée la remise en tension des tissus palpébraux inférieurs avec des résections tissulaires plus conservatrices.
Le caractère trophique et la longévité dans le temps des auto-transferts graisseux sont enfin un avantage supplémentaire, qui doit tenir compte néanmoins des variations pondérales des patientes.

1 11 12 13