Auteur Reynaud J.-P

Pôle de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique, cabinet Branchet

Revues générales
0

L’expérience acquise des auteurs lors de la défense des confrères mis en cause par une patiente en raison d’une infection sur implant mammaire, l’étude de la littérature et les connaissances sur la gestion des infections conduisent à proposer une conduite pratique pour éviter l’établissement d’une responsabilité. Car, si la responsabilité des établissements est retenue “par défaut” en matière d’infection, celle du chirurgien peut être engagée pour un manquement ou une insuffisance dans l’information préopératoire ou dans la prise en charge de la complication.

Revues générales
0

À partir de dossiers de mises en cause relatives à des paralysies du nerf sciatique après plasties de la face interne des cuisses – dossiers recueillis auprès du Cabinet Branchet –, nous analyserons dans cet article les raisons possibles de cette complication grave.
Si le terrain joue un rôle (déficits vitaminiques chez les patients opérés en chirurgie bariatrique), la posture dite “en grenouille” est aussi un facteur déterminant. Une mise en abduction-rotation externe de la cuisse sur le bassin trop prolongée entraîne en effet un conflit dans le défilé entre le massif trochantérien et la tubérosité ischiatique, responsable d’une atteinte directe du tronc du nerf sciatique.
Prévenir cette complication repose, certes, sur l’appréciation du terrain et sur une éventuelle complémentation vitaminique. Mais il faut surtout veiller à l’installation (coussins sur table) et à ne pas maintenir trop longtemps la position en grenouille.

Billet d'humeur
0

Ma première humeur est une fierté, celle d’avoir exercé un métier passionnant au sein d’une communauté professionnelle riche de talents dont je suis heureux d’avoir partagé, par mes fonctions au sein de nos différentes instances nationales, les valeurs et les principes…