Revues générales

Revues générales
0

Après une parotidectomie de nombreux patients voient apparaître une sudation de la région temporale lors de l’alimentation. Ce phénomène, appelé syndrome de Frey, peut être à l’origine d’une gêne sociale et retentir sur la qualité de vie. Il est dû à une réinnervation aberrante des glandes sudoripares par les fibres parasympathiques du nerf facial.
Depuis sa description en 1995, le traitement du syndrome de Frey par injection de toxine botulique s’est démocratisé. Il consiste en injections intradermiques de faibles doses de toxine (2 à 3 U Botox/cm2). La zone à traiter doit être délimitée avec précision par un test de Minor afin d’éviter une parésie faciale iatrogène.
Les résultats sont très satisfaisants, avec une disparition des symptômes dans plus de 95 % des cas et une amélioration de la qualité de vie. Cependant cet effet est temporaire. La sudation réapparaît généralement dans un délai de 6 à 12 mois, nécessitant de renouveler les injections. En raison des spécificités des jonctions neuroglandulaires, ce délai s’allonge au fur et à mesure des injections et leur effet peut devenir permanent.

Revues générales
0

La reconstruction des pertes de substances cutanées du nez fait appel à un large panel de techniques chirurgicales, au sein desquelles le lambeau frontal règne souvent en maître. Quand la perte de substance est transfixiante, il est primordial de reconstruire avec la même attention le plan cutané et le plan profond.
Dans cet article, nous essayerons de faire un tour d’horizon des différentes techniques disponibles, en précisant les avantages, les inconvénients et les meilleures indications pour chacune d’entres elles.

Revues générales
0

La technique de reconstruction mammaire qui utilise le lambeau libre de gracilis à palette transversale (TMG flap) a été décrite pour la première fois en 2004. Elle permet d’obtenir des seins naturels de volume modéré.
Les bonnes indications sont fréquentes, et le choix de cette procédure sera déterminé par la physionomie et les préférences personnelles de la patiente en concurrence avec les techniques conventionnelles.
Le muscle gracilis est prélevé avec un fuseau de peau horizontal à la racine de la cuisse. Le pédicule vasculaire principal du muscle est anastomosé aux vaisseaux thoraciques internes, et le lambeau est replié sur lui-même avant d’être enfoui partiellement sous la peau thoracique. Un second temps de lipomodelage est souvent nécessaire pour obtenir un bon résultat esthétique. Les cicatrices sont peu visibles, et le déficit fonctionnel est négligeable après 1 an d’évolution.

Revues générales
0

L’utilisation des guides de coupe chirurgicaux pour la reconstruction de la mandibule avec lambeau fibulaire, après cancer, de la cavité buccale est très utile mais coûteuse et nécessite du temps pour la fabrication des guides.
Nous avons évalué la possibilité de fabriquer nos propres guides de coupe sans l’intervention d’un laboratoire extérieur pour les patients qui subissent une mandibulectomie pour cancer. Pendant 1 an, nous avons fabriqué nos guides de coupe sur mesure à l’aide de techniques de conception assistée par ordinateur et d’impression 3D.
Dix patients ont été reconstruits consécutivement par cette technique. En utilisant des guides de coupe mandibulaires, fibulaires et des plaques en titane conformées sur mesure.
La facilité d’accès aux techniques d’impression 3D et la mise à disposition des logiciels de conception assistée par ordinateur nous a permis de fabriquer nos propres guides de coupe sur mesure, pour un coût et une durée de fabrication très inférieurs à ceux proposés actuellement par les laboratoires.

Revues générales
0

Les micro-auto-transferts graisseux (ATG) apportent actuellement un complément technique très utile au rajeunissement palpébral inférieur. Ils concernent davantage la limite inférieure de la paupière inférieure (cernes), c’est-à-dire la jonction palpébrojugale que réellement la paupière inférieure elle-même. Leur justification vient de la perte de volume de cette région. Ils doivent être effectués avec maîtrise, sans hypercorrection, avec du matériel spécifique, de préférence à usage unique.
Les techniques de lavage, hydratation et tamisage sont actuellement plus couramment utilisées par les principaux auteurs. À ce traitement additif, doit souvent être associée la remise en tension des tissus palpébraux inférieurs avec des résections tissulaires plus conservatrices.
Le caractère trophique et la longévité dans le temps des auto-transferts graisseux sont enfin un avantage supplémentaire, qui doit tenir compte néanmoins des variations pondérales des patientes.

1 15 16 17