Face

Face
0

La greffe capillaire permet d’apporter une solution esthétique et définitive à la plupart des calvities. Le principe de cette technique consiste à utiliser des unités folliculaires de 1 à 3 cheveux. L’implantation de 1 000 à 3 000 implants par séance de greffe de cheveux assure la finition d’une ligne pilaire ou la densification d’une surface chauve plus ou moins étendue.
Ce procédé, basé sur l’implantation d’unités folliculaires de 1 à 3 cheveux, cherche à recréer l’émergence naturelle des cheveux à travers chaque orifice pilosébacé et évite l’aspect inesthétique en “cheveux de poupée”.

Esthétique
0

La réinjection de tissu graisseux autologue a des propriétés volumatrices et trophiques. Cette technique a été codifiée par Sydney Coleman. La micro-réinjection est une évolution de la technique. Le prélèvement est réalisé par des canules de 14 G ou 2 mm, avec des orifices de moins de 1 mm, permettant de prélever des lobules graisseux d’environ 600 microns. Les canules de réinjection font 21 G ou 0,8 mm. Cette technique est atraumatique, peu invasive et a de nombreuses indications en chirurgie esthétique et réparatrice de la face.

Face
0

Même si leur intérêt était connu depuis longtemps, les techniques de suture en rhinoplastie se sont considérablement développées ces vingt dernières années, en partie grâce à la démocratisation de la voie externe. Aujourd’hui, ces techniques sont très couramment utilisées et sont suffisamment fiables pour un contrôle de la forme et de la position des cartilages alaires.
Voici une liste des différents types de sutures dont dispose le chirurgien. Pour chacune d’elles, l’auteur décrit comment procéder et les résultats qu’un type de suture entraînera sur la forme de la pointe du nez.