Les nouveautés en médecine régénérative faciale

0

La graisse autologue

1. Les différents produits

La chirurgie régénérative est actuellement en plein essor en raison d’innovations concernant la graisse, qui se révèle être une incroyable et précieuse source de régénération. En effet, elle est composée de nombreuses cellules régénératrices qui se potentialisent entre elles.

En 1992, Sydney Coleman remarque que l’injection de tissu adipeux a non seulement un effet volumateur mais également un effet trophique, avec une amélioration de la qualité et de la texture cutanée [1]. La méthode a depuis évolué, avec la micro-injection de micro-adipocytes par l’utilisation de micro-canules [2, 3]. En 2001, Zuk et al. mettent en évidence la fraction vasculaire stromale (SVF) permettant l’obtention de plusieurs dizaines de millions de cellules contenant entre 3 et 5 % de cellules souches adipocytaires (ADSC) [4, 5]. Récemment, Michaud et al. décrivent que la micro-graisse (diamètre inférieur à 60 µm) contient des adipocytokines dont les capacités pro-inflammatoires et de stimulation de croissance des fibroblastes vont permettre une régénération tissulaire majorée [6].

Différents “produits” peuvent être issus de la graisse et sont utilisés en médecine régénérative :

>>> La micro-graisse : prélèvement réalisé à l’aide de micro-canules permettant l’obtention d’une micro-graisse à visée volumatrice pour le comblement des pertes de volume [3, 7].

>>> La graisse émulsifiée est issue du prélèvement de micro-graisse, elle résulte d’un traitement par réduction et filtration avec l’obtention d’un produit fluide, à visée régénératrice et hydratante, injectable dans les couches les plus superficielles[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Chirurgie plastique, régénérative, esthétique et reconstructrice, Centre hospitalier du Belvédère, MONT-SAINT-AIGNAN, Centre hospitalier de SAINT-MALO.