Greffe adipeuse autologue : notre trésor

0

La greffe adipeuse autologue est désormais considérée comme une solution omniprésente pour les problèmes esthétiques et réparateurs impliquant une perte de volume des tissus, un vieillissement ou une perte de souplesse et de vascularisation des tissus irradiés.Les variations des méthodes de prélèvement et de manipulation, qu’il s’agisse de la filtration, de la décantation ou des autres paramètres de centrifugation, et enfin les différentes solutions de réinjection ne permettent pas de comprendre comment le praticien peut exploiter le potentiel clinique de manière reproductible et scientifiquement mesurable.Désormais, l’évolution se fait plutôt dans le sens du circuit fermé. La macrograisse, décrite par Sydney Coleman, a des indications dans la sculpture du corps (seins, fesses…), la micrograisse, promue par Guy Magalon, trouve son utilisation dans la volumétrie des espaces fins ou exigus (face, main et doigts…) et la nanograisse, dont la recette a évolu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Président 2017 de la SOFCEP, Chirurgien plasticien, MARSEILLE.

Laisser un commentaire