Distension abdominale sévère : lorsque la plicature antérieure ne suffit plus

0

La paroi musculo-aponévrotique abdominale joue un rôle fondamental dans le maintien, la protection et la rétention du contenu intrapéritonéal. Une laxité musculo-aponévrotique, se manifestant cliniquement par un diastasis des muscles grands droits de l’abdomen, peut être retrouvée en post-partum, surtout dans les suites de grossesse gémellaires, ou après un amaigrissement important.

Les patientes victimes de distension sévère se présentent à la consultation le plus souvent avec un abdomen globuleux, le pannicule adipeux étant inconstant, et une demande d’amélioration à la fois esthétique et fonctionnelle.
La réparation classique des diastasis des muscles grands droits consiste à médialiser ces muscles par suture, dont les modalités (surjet vs points séparés, résorbable vs non résorbable) sont fonction des auteurs et opérateurs.

Cependant, dans les cas sévères, cette technique est insuffisante dans la prévention des récidives, malgré l’absence de consensus sur quelle technique utiliser selon la clinique. Ce traitement est inefficace chez les patientes présentant une laxité à la fois horizontale et verticale ; il est sensé de se questionner sur la pérennité du rapprochement musculaire après plicature de l’aponévrose antérieure dans ces cas extrêmes.

D’après les travaux de De Pina et al. [1] et Ramirez et al. [2], l’aponévrose antérieure perd son effet tenseur dans les distensions sévères ; quand une plicature antérieure est réalisée, la redondance des muscles grands droits de l’abdomen au niveau de la ligne médiane augmente la tension appliquée sur les sutures. Les adhérences solides entre les grands droits et leur aponévrose antérieure limitent également la médialisation par cette technique. Or les attaches entre muscles grands droits et l’aponévrose postérieure sont plus lâches, permettant une mobilisation plus facile de celle-ci, avec une tension induite moindre.

D’après les travaux de ces auteurs, nous avons opté pour l’utilisation d’une plaque résorbable pour renforcer la paroi abdominale au niveau de l’aponévrose musculaire postérieure, associée à une plicature de celle-ci par suture en cadre. Nous présentons dans cet article et cette vidéo la technique que nous utilisons maintenant dans les cas de distension abdominale sévère.

Technique opératoire

L’intervention a lieu sous anesthésie générale. Une lipoaspiration première est réalisée au niveau de la paroi[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, CHI Robert Ballanger, AULNAY-SOUS-BOIS.