Diffamation ou opinions négatives : quand et comment réagir ? Le point de vue de l’avocat

0

Massimo Bontempelli, poète italien du xxe siècle, a écrit : “La médecine est une opinion.” Qui n’est pas tenté de regarder la photo, les publications et surtout les avis qui pourraient être publiés sur Internet avant de rencontrer son médecin, son client ou son confrère ? Aujourd’hui, il est presque impossible de ne pas être référencé sur Internet, et ce, de manière volontaire ou non. Et, dans cette ère du numérique, les praticiens n’échappent pas à la tendance  à noter et commenter sur Internet la qualité de leurs prestations. Il suffit pour le praticien de taper son nom dans un moteur de recherche pour voir quelles informations le concernant circulent sur les moteurs de recherche ou bien dans un réseau social.

Pour autant, si chacun est libre de faire part de son opinion, de publier des photos ou de partager des avis sur Internet – que ce soit sur des blogs, des réseaux sociaux, des plateformes d’échanges, des forums et autre espaces communautaires –, comment peut-on faire pour que cette “opinion” ne nuise pas à son e-réputation et plus généralement à sa réputation tant professionnelle que personnelle ? Avant d’envisager une action – qu’elle soit amiable ou judiciaire –, il convient au préalable de s’assurer que les propos sont juridiquement sanctionnables.

Comment reconnaître des propos juridiquement sanctionnables ?

Aussi nuisibles à son e-réputation que puissent être certains propos, ils ne sont pour autant pas nécessairement juridiquement sanctionnables. En effet, en application du principe à valeur constitutionnelle de la liberté d’expression, chacun est libre d’émettre un avis, aussi négatif soit-il, sans pouvoir être sanctionné. Fort heureusement, cette liberté – à l’instar de toute liberté – n’est pas absolue et sera sanctionnée en cas d’abus.

1. La libre critique

Le simple fait d’émettre un avis négatif n’est pas répréhensible mais relève du droit à la libre critique, qui n’est en réalité qu’une manifestation de la liberté d’expression,[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Avocat à la Cour, PARIS.