Technique d’injection d’acide hyaluronique des lèvres buccales

0

Anatomie chirurgicale

Les lèvres sont formées par deux zones distinctes : la lèvre blanche et la lèvre rouge séparées par une ligne de démarcation cutanéomuqueuse et se réunissant pour former les muqueuses [1].

La lèvre supérieure présente un sillon vertical à sa face externe (le philtrum), compris entre deux crêtes philtrales cutanées. Elles sont formées embryologiquement par la fusion des deux bourgeons nasaux médiaux. L’arc de Cupidon dessiné par l’extrémité caudale de ces crêtes constitue une structure esthétique fondamentale (fig. 1).

La lèvre rouge est constituée de deux parties : l’une externe, semi-muqueuse sèche (vermillon) adhérant au muscle, l’autre interne, qui se prolonge jusqu’au fond des vestibules pour former le sillon gingivo-labial.

Les lèvres sont vascularisées par les artères labiales supérieures et inférieures issues de l’artère faciale (fig. 2). Les pédicules se trouvent dans le plan muqueux sous le plan du muscle orbiculaire. Les deux artères labiales supérieures s’anastomosent entre elles et donnent l’artère columellaire. L’artère labiale inférieure naît 15 à 20 mm au-dessus du bord inférieur de la mandibule. L’artère labiale supérieure naît à une distance variable du bord externe de la commissure. Pour simplifier, dans 85 % des cas, ce point d’émergence est situé à 1,5 cm du bord latéral de la bouche, ce qui correspond à un travers de doigt (fig. 3) [2].

Dans[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirugie plastique et maxillo-faciale, CHU Henri Mondor, CRÉTEIL.

Laisser un commentaire