Bénéfices du savoir-faire chirurgical dans la pratique des injections de la médecine esthétique

0

L’observation, lors de divers ateliers de formation, de médecins désirant apprendre à pratiquer les injections d’acide hyaluronique, m’a mené à la réflexion suivante : tenir et utiliser une seringue, chose qui semble si naturelle pour le chirurgien plasticien, n’est en fait pas du tout une chose évidente ! Non pas qu’un non-chirurgien ne possède pas de temps en temps une remarquable dextérité naturelle et/ou une particulière aptitude à la vision dans l’espace, mais pour peu que le débutant en la matière n’ait ni ces talents ni l’expérience du chirurgien, un véritable apprentissage de la gestuelle est nécessaire.

En chirurgie, les qualités de gestuelle sont le fruit d’une longue pratique et, dans cet article, je me propose d’analyser dans les détails en quoi notre savoir-faire de chirurgien peut bénéficier à la pratique de la médecine esthétique et son enseignement [1]. Lorsque j’aborde ce sujet au cours de conférences d’enseignement, je préviens l’auditoire que je ne donnerai aucune “recette” sur les sites et les quantités à injecter [2]. Pendant les démonstrations live, je mets à l’aise mes auditeurs : “Peu importe que vous soyez d’accord sur ma manière de faire et surtout retenez ceci : avant d’injecter, ayez une idée précise et une bonne visualisation dans l’espace de ce que vous voulez obtenir, puis faites-le avec la meilleure technique possible.”

Implications de la gestuelle du chirurgien dans sa pratique de la médecine esthétique

Différents aspects de notre gestuelle de chirurgien seront analysés. Nous mettrons en évidence des correspondances d’approche et des équivalences de gestes dans notre façon de pratiquer la chirurgie et la médecine esthétique. Ces éléments seront ensuite l’objet d’une réflexion : comment la pratique des injections esthétiques pourrait-elle au mieux bénéficier de l’expérience des chirurgiens.

1. Geste de l’art et art du geste

Médecine ou chirurgie esthétique ont avec l’art des points communs [3], engageant des qualités telles qu’un regard artistique, une sensibilité artistique, le langage des formes et une compréhension des équilibres[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Chirurgien plastique et esthétique, PARIS.

Laisser un commentaire