La gestion des glandes salivaires dans le cadre du lifting cervico-facial

0

Le vieillissement cervico-facial se traduit relativement souvent par une hypertrophie et une chute des glandes submandibulaires. C’est particulièrement vrai dans les cous hypertrophiés et en post-amaigrissement, mais des sujets sans antécédents d’excédent pondéral peuvent être concernés. Il existe une variabilité interindividuelle mais, d’une façon générale, les glandes salivaires principales ont tendance à s’hypertrophier avec l’âge.La parotide1. DiagnosticL’hypertrophie de la parotide peut donner à l’extrême un visage dit en forme de poire. La zone située au niveau de l’angle mandibulaire est élargie. Il s’agit du pôle inférieur de la parotide, zone où la glande est la plus épaisse et qui a donc tendance, en cas de parotidomégalie, à apparaître la plus élargie. Le diagnostic différentiel avec une hypertrophie massétérine se fait aisément en demandant au patient de serrer les mâchoires et en empaumant la parotide. En cas de parotidom[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Chef du Service de chirurgie plastique et maxillo-faciale, Hôpital Henri Mondor, CRÉTEIL.

Laisser un commentaire