Le lambeau de DIEP : un lambeau “tout terrain”

0

La reconstruction du sein par lambeau libre abdominal de DIEP (deep inferior epigastric perforator) est devenue très populaire en France et dans le monde depuis sa description au milieu des années 1990. La capacité à prélever de manière fiable le surplus cutanéograisseux abdominal sans léser les muscles de la paroi a conduit les chirurgiens à proposer cette option à défaut du TRAM (transverse rectus abdominis myocutaneous flap) [1] lorsque les patientes présentent un abdomen pendulum. En effet, le prélèvement du pendulum abdominal, à l’instar d’une abdominoplastie classique, permet de rétablir la silhouette et de disposer d’une masse tissulaire suffisante et stable pour la reconstruction d’un ou des deux seins.Depuis 2012, nous avons réalisé plus de 300 reconstructions mammaires avec lambeau DIEP à l’Hôpital Henri Mondor de Créteil [2]. L’âge moyen de nos patientes était de 49,6 ans (31-74). Il s’agissait d’une reconstruction mammaire immédiate d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Chirurgie plastique et maxillo-faciale, CHU Henri Mondor, CRÉTEIL.

Département de Chirurgie gynécologique, Centre Oscar Lambret, LILLE, Département de Chirurgie plastique, reconstructrice, esthétique et maxillo-faciale, Hôpital Henri Mondor, CRÉTEIL.

Chef du Service de chirurgie plastique et maxillo-faciale, Hôpital Henri Mondor, CRÉTEIL.

Laisser un commentaire