Réinterventions et insuffisances des blépharoplasties esthétiques : comment les éviter ?

0

Hormis les complications ophtal­mologiques exceptionnelles telles que l’amaurose par réflexe vasomoteur (importance d’une sédation au moins minimum), dont la fréquence lors des blépharoplasties est bien difficile à préciser (entre 1/20 000 et 1/200 000), et les décompensations de patho­logies préexistantes (décollement de rétine [DDR], glaucome, kératite observée chez certains patients multi-opérés des paupières prévenue par la fermeture inter-palpébrale avec fil en U la première nuit puis collyre et pommade ophtalmo­logique), on retrouve de rares hématomes intra-orbitaires qui imposent une désunion du site opératoire, un lavage, une hémostase et surtout une prévention (relais des anticoagulants, coagulation ou ligature efficace des pelotons graisseux intra-orbitaires, sédation peropératoire, maintien d’une tension artérielle correcte en per- et postopératoire).Les diplopies sont plus fréquentes, elles sont liées à l’anesthésie locale do[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Chirurgien plasticien et esthétique, PARIS.

Laisser un commentaire