Fils faciaux : complications et comment les éviter

0

Il importe tout d’abord de définir ce que l’on entend par “complication”. En effet, ceci n’est pas précisé dans la plupart des publications existantes sur le sujet, la majorité des auteurs se contentant d’une description de phénomènes sans réellement définir leur degré d’importance selon leurs conséquences. De plus, la plupart des très nombreuses publications concernant les fils faciaux ne donnent que peu d’indications sur les complications ou les événements indésirables, ou en tout cas pas suffisamment pour que l’on puisse en tirer des comparaisons entre les différents produits à notre disposition. Il importe donc de faire la différence entre les divers événements, de façon à donner une définition plus précise de ce que l’on considère comme une conséquence normale de la procédure employée, comme un événement indésirable ou comme une complication.

Soulignons d’abord que la plupart des publications sur les fils tenseurs portent sur de petits nombres de patients, et comme le souligne Helling [1], “les résultats publiés peuvent sous-estimer l’incidence réelle des complication”.

Villa [2] en 2008, analysant 6 publications (dont celle de Sulamanidze [3-5] en 2002 et 2005 sur 186 patients, Lycka en 2004 [6] sur 350 patients, Wu en 2004 [7] sur 102 patients) portant sur les fils Aptos Featherlift, Isse Endo Progressive et Contour Threads, conclut : “des mesures objectives sur les résultats et des chiffres sur le suivi à long terme ne sont pas donnés de façon systématique dans les quelques études disponibles”. Il n’y a notamment pas de mesures objectives de l’élévation des tissus, les photographies pré et post-insertions ne sont pas standardisées, et les durées de suivi totales ne sont que partielles.

Plus récemment, Gulbiti [8] a publié en 2018 une nouvelle revue portant sur 188 articles dont au final seuls 12 ont été conservés, dont celui de Savoia [9] (37 patients, polycaprolactone PCL), soit 7 de plus que dans l’étude de Villa. Nous avons également ajouté les études récentes de Guduk en 2018 [10] sur les fils à cônes chez 48 patients,[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Chirurgien Esthétique et Plastique, PARIS.

Laisser un commentaire