Mise à plat et couverture des pertes de substances axillaires par double lambeau libre type DIEP dans le cadre de l’hydrosadénite suppurative chronique : à propos d’un cas

0

L’hidrosadénite suppurative chronique (HSC) ou maladie de Verneuil affecte les régions axillaires, sous mammaires et génito-périnéales. Elle se caractérise par la présence récurrente de nodules douloureux, abcès, fistules et cicatrices pouvant altérer de façon considérable la qualité de vie des patients [1]. La maladie touche la femme de façon prédominante, volontiers en région axillaire et semble être liée au tabagisme et à l’obésité [2]. Le traitement chirurgical des stades Hurley 3 est la mise à plat des tissus pathologiques. La perte de substance est ensuite souvent laissée en cicatrisation dirigée à l‘aide d’un système VAC [3] et greffée secondairement [4]. Selon Soldin et al., la couverture en un temps par lambeaux est très efficace dans le cadre des HSC axillaire [5]. Des techniques ont été décrites avec des lambeaux perforants [6-8], lambeaux en ilôts [9], lambeaux thoraciques [10], lambeaux parascapulaires [11] mais aucun travail ou case report ne fait mention de lambeaux libres dans cette région pourtant riche en possibilités de branchements microchirurgicaux. Nous présentons le cas d’une mise à plat radicale d’HSC axillaire bilatérale avec couverture immédiate par double lambeau libre type thin DIEP (DIEP sous fascial) chez un homme de 39 ans.

Case report

Il s’agissait d’un patient de 39 ans présentant une HSC de localisation axillaire bilatérale de stade Hurley 3. Le patient pesait 100 kg pour 1,80 m (IMC à 31) sans tabagisme actif associé. Les arguments en faveur d’une couverture dans le même temps chirurgical que la mise à plat étaient : la taille importante prévisible de la perte de substance qui dépassait largement la zone pileuse axillaire, l’âge jeune, l’activité professionnelle manuelle (maçon) et la motivation du patient. Le patient présentait à l’examen clinique une importante laxité abdominale, et un angioscanner demandé révélait la présence de perforantes de bon calibre des deux côtés en abdominal en médial. La décision de couverture par un lambeau libre abdominal type thin DIEP a donc été proposée au patient.

1. Procédure chirurgicale

Le geste chirurgical a été réalisé en double équipe par des chirurgiens expérimentés (chirurgien ayant une fréquence opératoire d’un lambeau libre par semaine depuis plus de deux ans). L’équipe 1 a pratiqué la mise à plat des lésions et la préparation des vaisseaux thoraco-dorsaux[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Chirurgie plastique et reconstructive Hôpital Henri Mondor, CRETEIL.

Département de Chirurgie gynécologique, Centre Oscar Lambret, LILLE, Département de Chirurgie plastique, reconstructrice, esthétique et maxillo-faciale, Hôpital Henri Mondor, CRÉTEIL.

Service de Chirurgie plastique et maxillo-faciale,
 CHU Henri Mondor, CRÉTEIL.

Chef du Service de chirurgie plastique et maxillo-faciale, Hôpital Henri Mondor, CRÉTEIL.

Laisser un commentaire