Quoi de neuf en chirurgie ?

0

L’année 2017 a été marquée par de nombreuses publications questionnant les marges et les facteurs de risque qui influencent grandement la prise en charge des tumeurs cutanées. L’importance d’une exérèse initiale complète est réaffirmée tant dans les carcinomes basocellulaires (CBC) que pour les carcinomes épidermoïdes cutanés (CEC), particulièrement pour les tumeurs de l’extrémité céphalique. Les marges d’exérèse du dermatofibrosarcome protuberans (DFSP) pourraient être revues à la baisse, à condition d’avoir une analyse histologique méticuleuse.La première grande série prospective évaluant le risque hémorragique en chirurgie cutanée confirme que cette dernière est à faible risque et que le relais par héparine de bas poids moléculaire (HBPM) est une hérésie.Une partie technique présente un lambeau de Rieger revisité, deux réparations simples pour le cuir chevelu et la pointe nasale et des associations de plastie pour de grandes pertes de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie, CHU de NICE.

Laisser un commentaire