Couverture d’une perte de substance proximale de la face dorsale digitale du médius

1

Nous vous présentons le cas d’une patiente de 86 ans, droitière sans comorbidité majeure, avec une perte de substance proximale de la face dorsale digitale du 3e rayon de la main gauche après exérèse d’une tumeur cutanée.

L’exérèse de la lésion a emporté en profondeur le péritendon de l’appareil extenseur sans enfreindre la capsule articulaire et en respectant l’intégrité des deux artères digitales.

La perte de substance est de 3,5 cm sur 3,5 cm au niveau de la face dorsale et des faces latérales de P1-G3 (fig. 1 et 2).

Que proposez-vous  ?

Plusieurs options thérapeutiques peuvent être discutées

La reconstruction dans le cadre de tumeurs cutanées des doigts nécessite une cicatrisation complète rapide en limitant le risque de rétraction, pour permettre une rééducation précoce et obtenir un résultat fonctionnel satisfaisant. Plusieurs options thérapeutiques peuvent être discutées.

1. Couverture par une greffe de peau totale

La greffe de peau totale reste une option de couverture mais elle n’est pas possible si le péritendon a été sacrifié, ce qui est le cas chez cette patiente.

2. Couverture par du derme artificiel

Depuis une quinzaine d’années, le développement de dermes artificiels offre une nouvelle option de couverture en un ou deux temps :

  •  en un temps : couverture de la perte de substance par les dermes artificiels [1-2] Matriderm 1 mm ou Integra single layer associée à une greffe de peau mince dans le même temps opératoire. Ces techniques peuvent être combinées à une thérapie à pression négative mise en place en per opératoire ;
  • en deux temps : couverture de la perte de substance[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur