La seconde peau : une innovation technologique exceptionnelle avec la perspective d’applications cosmétiques et thérapeutiques

0

L’article de l’équipe du MIT (Massachusetts Institute of Technology) de Boston, en ligne depuis le 9 mai, a fait cette semaine le buzz dans les médias, toujours à l’affût d’innovations sensationnelles. Il est vrai que les photos qui l’accompagnent, montrant l’effacement des rides, sont impressionnantes.

Une seconde peau élastique : un tour de force technologique réalisé par les chercheurs du MIT

Il est, en effet, extrêmement difficile, comme le souligne Barbara Gilchrest, une des signataires de l’article, de créer un matériau qui se comporte comme la peau. Ces chercheurs ont réussi à synthétiser un produit à base de polymères réticulés de silicone, applicable en couche très fine, formant un film invisible sur la peau, à laquelle il adhère parfaitement. Cette seconde peau (XPL : Cross-linked polymer layer) mime les propriétés biomécaniques de la peau du sujet jeune, dont elle reproduit l’élasticité, la résistance, la rétraction après étirement, tout en préservant l’effet barrière et en améliorant l’hydratation de la peau sous-jacente. De nombreux tests, exposés en détail dans ce long article de 15 pages, attestent les performances biomécaniques de cette seconde peau, supérieures à celles des produits de ce type existant sur le marché et des cosmétiques les plus actifs.

Sur le plan pratique, le produit s’applique en deux temps : un premier gel s’étale sur la peau comme une crème, puis un second produit transforme la première couche et lui confère les propriétés biomécaniques et optiques d’une seconde peau. Dès que les deux temps sont réalisés, il se produit une remise en tension de la peau, capable de corriger les rides d’une peau âgée et flétrie qui retrouve, pour 24 heures, l’aspect lisse et l’élasticité de la jeunesse. Après ce délai, on enlève facilement cette seconde peau. Même après des applications répétées, aucun effet irritatif n’a été observé.

L’intérêt de cette seconde peau en dermatologie esthétique est évident

XPL a été cliniquement testé au niveau des cernes et des poches graisseuses faisant hernie dans la région[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Professeur Émérite de Dermatologie de l’Université de Bordeaux, BORDEAUX.

Laisser un commentaire