Qui ne (plasti)risq rien n’a rien…

0

J’avais été convié il y a quelques années par la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (SoFCPRE) à faire un exposé sur l’évolution des techniques médicales de rajeunissement. Ce coup d’œil dans le rétroviseur m’avait permis de prendre conscience de l’incroyable bonheur d’avoir vécu une époque exceptionnelle en termes de progrès décisifs qui donnent à notre activité le visage qu’elle a aujourd’hui : essor de la microchirurgie de replantation, des lambeaux libres, des greffes allogéniques de la face et des mains, des cultures cellulaires (mon sujet de thèse !), naissance quasi ex nihilo de la chirurgie cranio-faciale, de l’expansion cutanée, de la liposuccion, du lipofilling, mise à disposition de la toxine botulique et de matériaux de comblement de plus en plus performants, développement des lasers, des lumières inductrices, des ultrasons, stimulation cellulaire…Demain promet d’être encore plus fasci[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire