Quoi de neuf en laser ?

0

Par ailleurs, les nanoparticules d’or (en fait de silice et d’or), couplées à un laser diode 810 nanomètres auquel elles servent de chromophore, représentent un énorme espoir d’avoir enfin à notre disposition un traitement laser efficace, durable, et bien toléré de… l’acné vulgaire, c’est-à-dire de la pathologie que nous rencontrons le plus souvent en consultation !Acné et laser : la révolution est elle en marche ?La révolution initiée en 2014 pourrait bien concerner la plus commune des pathologies dermatologiques : l’acné vulgaire ! Un protocole innovant, inspiré de la nanotechnologie, a fait son entrée parmi les alternatives interventionnelles. Il s’agit d’une sorte de PDT améliorée, faisant appel à un photosensibilisant artificiel plutôt qu’à des précurseurs de porphyrines endogènes. Il était temps de bousculer les acquis ence domaine car les tentatives précédentes n’ont pas toujours répondu à leurs promesses.En termes phy[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre Laser International de la Peau, PARIS.

Laisser un commentaire