Prises en charge du lymphœdème : nouveautés

0

Le lymphœdème est la manifestation clinique due à une accumulation de liquide extracellulaire par absence de drainage liée soit à une absence de ganglions – ce qui est observé après traitement pour cancers (adénectomies et radiothérapie) – soit à une absence de ganglions et/ou canaux.

Lymphatiques d’origine congénitale

L’incidence de cette pathologie est relativement importante : 40 % dans les cancers ; mais le lymphœdème peut n’apparaître parfois que plusieurs années après le traitement. Pour les lymphœdèmes congénitaux, il semble que l’incidence soit plus importante dans les contrées méditerranéennes et asiatiques ; mais il est difficile de donner une casuistique réelle.

L’évaluation clinique, combinée autrefois par lymphangiographie isotopique, a bénéficié de nouvelles innovations : l’IRM lymphatique donne une image du système lymphatique assez comparable aux anciennes lymphographies, et cela sans injection ni irradiation (fig. 1 et 2).

En superficie, de manière dynamique, le photodynamic eye (PDE) (rayons laser combinés avec immunofluorescence) donne des informations sur les drainages superficiels, permettant d’affiner le diagnostic et donc le traitement. Il ne faut pas perdre de temps en faisant une physiothérapie inutile qui peut tout au plus stabiliser la situation, mais en aucun cas la guérir, et conduire à des éléphantiasis parfois majeurs. En revanche, si l’on peut encore visualiser certaines voies existantes, on pourrait imaginer les développer par une bonne physiothérapie.

Si le traitement est bien conduit et le diagnostic bien établi, les traitements seront appliqués avec plus de discernement. La qualité de vie des patients pourra s’améliorer, et le bilan économique[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire