Blépharoplastie supérieure : en enlever ou en rajouter ?

0

Le reste de l’examen est sans particularité.Que proposeriez vous à cette patiente ?Chez cette patiente, il nous a semblé important de traiter la paupière supérieure dans sa globalité. Il s’agissait alors de retirer l’excès de peau et de combler le creux sous l’arcade sourcilière. Plusieurs options pouvaient être proposées :>>>      Traiter uniquement l’excès cutané par une résection cutanée isolée.C’est l’option la plus simple et la plus sûre. La principale demande de la patiente est traitée, mais ce geste n’aura pas d’action sur la composante creuse en interne. Cette option permet à l’opérateur et à la patiente de juger la nécessité de traiter, dans un second temps, l’aspect creux de l’œil. Dans ce cas, la résection peut être cutanée pure, c’est-à-dire en respectant le muscle orbiculaire pour garder le plus de volume possible.Il nous semble cependant que la résection cutanée seule risque de donner dans le cas pr[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire