Lifting cervical et corset digastrique

1

Bases anatomiquesLes points de repère essentiels d’un jeune cou sont la délimitation -parfaite du rebord mandibulaire inférieur et du menton, un angle cervical antérieur bien défini et fermé, et la -visibilité des cartilages du larynx et des muscles sterno-cléido-mastoïdiens [1]. Les autres éléments anatomiques profonds sont les glandes salivaires accessoires sous-maxillaires, les ganglions lymphatiques, les vaisseaux sanguins et les nerfs, tous situés sous le platysma. La graisse peut s’accumuler en position sous-cutanée et interdigastrique. Cette dernière suit les variations de poids du sujet et peut devenir très volumineuse chez les obèses. L’anatomie de la glande sous-maxillaire est aussi variable avec les sujets ; chez certains patients, elles sont situées naturellement très bas. Elles sont responsables des renflements paramédians -observés dans beaucoup de platysmaplasties médianes. Les muscles platysma recouvrent ces structures profondes. Avec le vie[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

Laisser un commentaire