Public/Privé : la chance d’un choix toujours possible !

1

C’est avec grand plaisir que j’ai tout de suite accepté de participer à cette rubrique Billet d’humeur et je lis toujours attentivement ceux que rédigent mes collègues ; ils reflètent en général fidèlement leurs “caractères”. Puisque voilà mon tour venu, je vais tenter de ne pas vous décevoir, car j’ai longtemps craint de ne pas avoir d’idée suffisamment originale pour soumettre mon “humeur”…Finalement, au risque de paraître prétentieux puisqu’elle est un peu “atypique”, c’est de mon expérience professionnelle “mixte” que j’ai choisi de parler. En effet, après 34 ans consacrés à l’hôpital public, mes deux dernières années et demi de secteur libéral, toujours agrémenté de deux vacations hospitalières, m’ont déjà véritablement transformé.Quitter à 60 ans un hôpital, qui avait parfaitement répondu à mes attentes et rempli ma vie professionnelle, était la conséquence d’un choix mûrement réfléchi. Le “défi[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

  1. Bonsoir, j’ai trouvé cet article sincère et touchant, qui laisse espérer qu’un jour le public et le privé deviennent « amis ». Nous sommes nombreux dans le privé à avoir une telle nostalgie de l’hôpital que nous serions prêts à y travailler gratuitement pourvu qu’on nous y accepte.
    Voilà un hospitalier qui découvre les difficultés mais aussi l’efficacité du privé sur le tard et nous fait savoir. Bravoooo.
    dockcz

Laisser un commentaire