La cosmétique dans la prévention du vieillissement cutané : entre la science et le ressenti

0

La cosmétologie dite active nous paraît indispensable et tout à fait adaptée à la prévention, voire à la réparation, de certains signes de l’âge cutané qui n’est pas toujours en rapport avec l’âge chronologique (nous n’avons pas toujours l’âge de notre peau ou la peau de notre âge), l’âge biologique cutané dépendant pour 70 % environ de facteurs environnementaux de la cellule et de l’être humain. C’est ce que l’on nomme l’épigénétique définie comme les mécanismes qui convertissent l’information génétique (génotype) en traits observables (phénotype). “L’ADN ne scelle pas aveuglément notre destin génétique.”La notion de ressenti, lors de l’application d’une crème cosmétique agréable et -efficace, induit un nouveau compor-tement de prise en charge et de recherche du plaisir, objectivé par des tests psychologiques et par l’imagerie cérébrale. L’analyse sensorielle s’impose ainsi de plus en plus comme un paramètre i[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Cabinet de Dermatologie, PARIS.

Laisser un commentaire