Une complication exceptionnelle ?

0

Deux mois plus tard, son mari nous appelle en nous disant qu’il avait remarqué que son épouse n’avait plus le même sourire qu’avant et que cela était particulièrement flagrant sur leurs photos de vacances, au soleil, lorsque la mimique était un peu forcée. Nous recevons par mail un exemplaire de ces photographies sur lequel il existe effectivement une asymétrie.Mme C. habitant en province, nous ne la revoyons qu’un mois plus tard : à l’examen, il existe une parésie évidente du levator labii superioris gauche, tout à fait isolée, en particulier lors du sourire (fig.1). La patiente n’a remarqué aucun autre signe associé et cet incident l’inquiète beaucoup moins que son mari.DiscussionNous avons bien entendu interrogé le fabricant sur l’existence possible d’autres complications du même type éventuellement relevées, et voici sa réponse : Il n’existe aucun “case report” dans la littérature faisant état d’une parésie faciale suite à un[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire