La société et les médecins

0

Dans les démocraties modernes, la société repose sur l’acceptation individuelle de règles collectives qui peuvent être en contradiction avec les exigences d’un individu. Si ce dernier a conscience de l’injustice de la société à son égard et de sa “solitude d’opprimé”, l’individu a alors tendance à ne pas respecter ces règles car il a des aspirations et des intérêts que la société ne lui accorde pas. Ne pas accepter les règles peut se manifester sous toutes les formes possibles et imaginables : de la simple rancœur à la révolte. Lorsqu’une proportion importante des individus d’une société n’accepte plus les règles (consensus démocratique), la situation de la société devient précaire et la tentation des dirigeants de cette société (au sens large) peut être de rechercher un dérivatif à la grogne populaire.Aujourd’hui, notre société, “matraquée” par les informations instantanées, est extraordinairement sensible à l’émotion[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire