Photoréjuvénation photodynamique (PR-PDT) : état des lieux et perspectives

0

En dermatologie, la photothérapie dynamique (PDT) topique est largement validée depuis plusieurs années maintenant pour le traitement des kératoses actiniques et des cancers cutanés superficiels multiples et/ou étendus. Elle l’est également pour d’autres pathologies bénignes, certes hors AMM (Autorisation de mise sur le marché) en France mais avec des niveaux de preuves élevés dans la littérature internationale [1, 2]. C’est dans la publication princeps de Ruiz-Rodriguez et al., en 2002, que le terme de photoréjuvénation photodynamique (PR-PDT) a été utilisé pour la première fois [3]. L’idée a ensuite été reprise par de nombreux auteurs et s’est étendue à l’utilisation de l’aminolévulinate de méthyle (MAL) et d’autres sources lumineuses, ou des techniques de pro-pénétration assistée du photosensibilisant par microperforation.LittératureLes données de la littérature à analyser dans le domaine de la PR-PDT se sont extrêmement enrichies ces[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire