Préférons la bonne humeur !

0

Mauvaise humeur contre la main mise de la finance sur notre monde, et la médecine n’échappe pas à cette règle. Il n’est pas un jour sans que les mots barbares d’EPRD, TVA ou amortissement ne résonnent à nos oreilles peu averties sur ces sujets techniques. En femme pragmatique, j’admets bien volontiers qu’une gestion saine des finances, qu’elles soient publiques ou privées, soit une nécessité incontournable pour assurer la pérennité de notre système de santé. Cependant, le « tout financier » qui a actuellement le vent en poupe ne doit pas nous faire oublier que le soin au patient reste le cœur et la justification de notre métier, dont j’ai la prétention de vouloir faire un art.Mauvaise humeur contre l’amenuisement progressif en peau de chagrin du pouvoir médical au sein de nos établissements, étouffé par l’omnipotence de la machine administrative, chère au système français. Certes, nous récoltons ce que nous avons semé, fruit du désintér[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire