Correction du vieillissement des mains

0

Le rajeunissement du visage par toutes les techniques, souvent combinées, de la dermato-logie esthétique est devenu courant. Le contraste avec le reste du corps, en particulier les mains, devient évident. De ce fait, la demande de prise en charge du vieillissement des mains va devenir importante et nous nous devons d’y apporter des réponses satisfaisantes.

Le constat

Parler de vieillissement des mains, c’est essentiellement prendre en compte leur face dorsale. Le chrono- et le photovieillissement s’associent avec les facteurs d’aggravation exogènes mécaniques, chimiques et climatiques. Le constat de l’âge se fera donc par l’apparition de divers éléments de sémiologie clinique :

1. Les dyschromies

Principalement en excès de pigment par les lentigos, mais aussi par des hypochromies en îlots ou cicatricielles. Dans les formes évoluées, s’ajoute le purpura de Bateman.

2. Les troubles trophiques

En superficie, du fait de la faible quantité des glandes sébacées, il y aura rapidement une augmentation de la perte insensible en eau et une sècheresse cutanée. La diminution d’épaisseur du derme et de l’épiderme, avec une perte en collagène et une structure élastique dégradée, sera responsable d’une peau mince, atrophique, craquelée et finement ridée.

En profondeur, l’hypoderme qui, sur le dos de la main, a une disposition en trois couches individualisées par deux très fins fascias [1], va subir une importante perte graisseuse, laissant apparaître un aspect d’atrophie des parties molles, une visibilité accrue des veines et des tendons ainsi qu’une certaine laxité. L’ensemble va évoluer vers une main décharnée.

Une fonte musculaire, des déformations osseuses ou ostéoarticulaires peuvent aggraver le tableau. L’évaluation du stade de vieillissement peut faire appel à une échelle de gravité spécifique du type de celle établie par A. et J. Carruthers [2].

Les corrections

Dans l’ordre de la description sémiologique, nous envisagerons les différentes possibilités thérapeutiques.

1. La chromie

L’hyperpigmentation

>>>[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire