Le lambeau chimérique ostéo-musculo-cutané scapulo-dorsal

0

Devant certains cas complexes associant des pertes de sub-stance pluritissulaires, se pose le problème de la reconstruction qui doit s’efforcer de remplacer chaque structure par un tissu équivalent. Face à de vastes defects associant os et parties molles, il existe peu de moyens simples et fiables permettant de répondre à ces exigences, à partir d’un site donneur unique. Les sites donneurs les plus communs sont les lambeaux de fibula, de crête iliaque ou encore de radius. Cependant, la quantité de parties molles disponibles est souvent insuffisante, nécessitant la réalisation d’un second lambeau, qu’il soit pédiculé ou non.Le lambeau scapulo-dorsal répond à ces exigences, permettant un transfert libre d’os vascularisé et de tissu mous en volume important. Il s’agit d’un lambeau chimérique, associant des composantes indépendantes dans l’espace et possédant chacune une vascularisation propre, issue d’un pédicule unique. Il peut se décliner en plusieu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire