Remodelage des lèvres et de la région péribuccale par les injections de comblement

0

La beauté des lèvres se définit par des contours et reliefs bien dessinés. Les commissures labiales doivent être orientées vers le haut, la ligne interlabiale est dite positive. La lèvre rouge doit avoir une couleur bien définie, un aspect hydraté homogène, avec une plénitude des volumes labiaux. La lèvre idéale : la lèvre supérieure est courte, sa longueur est identique à la columelle, elle est concave de profil. La hauteur de la muqueuse sèche est identique à celle de la lèvre blanche. L’espace interlabial se situe au-dessus du plan occlusal dentaire. Les commissures labiales sont en regard d’une ligne qui passe par le bord interne des pupilles. La projection de la lèvre dépend de la position des arcades dentaires et de l’os alvéolaire. La vue latérale montre la projection de la lèvre supérieure par rapport à la lèvre inférieure (fig. 1). Les lèvres sont des jonctions cutanéomuqueuses (fig. 2).

Au cours du vieillissement, la lèvre rouge s’affine, la lèvre blanche s’allonge avec apparition de microridules (le code barre). Ces rides résultent de facteurs intrinsèques génétiques et extrinsèques, tels que l’élastose solaire, le tabac. Les muscles labiaux intrinsèques, l’orbiculaire des lèvres (OL) et sphincter oris participent au vieillissement. Les commissures tombent, les plis d’amertume se creusent, accompagnés des “bajoue” témoins du relâchement. La bouche vieillit (fig. 3), mais le sourire ne change pas, lui. A nous d’aider nos patientes à conserver une jolie bouche, vecteur d’émotions.

Prise en charge du patient

Une prévention anti-herpétique sera prescrite selon les antécédents du patient. On proposera une anesthésie locorégionale pour plus de confort lors de l’injection. L’utilisation d’un anesthésique topique est envisagée quand la correction est modérée, en association avec un produit de comblement contenant de la lidocaïne. Nous disposons actuellement d’acides hyaluroniques spécifiques pour la correction des lèvres. Il est important de choisir un produit adapté à la correction souhaitée. Le patient sera prévenu des suites avec risque d’œdème et d’ecchymoses. La lèvre est très vascularisée, le traumatisme seul de l’injection suffit à provoquer cet œdème, majoré par le caractère hydrophile de l’acide hyaluronique. On peut observer[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire