Cancérologie
0

Plusieurs études démontrent la faisabilité, sans prise de risque, du traitement des radiodermites chroniques. Celui-ci repose principalement sur l’utilisation du laser à colorant pulsé, éventuellement sur celle du laser KTP, qui devrait logiquement présenter des résultats proches. Les lumières pulsées pourraient être proposées, bien qu’une étude comparative de Headersdal et al. mette en évidence une moindre efficacité et un risque relatif d’hypochromie.
Dans tous les cas, on recommande des durées d’impulsion courtes, de l’ordre de 1,5 à 6 ms, sources de purpura, certes, mais optimales en termes d’efficacité et de tolérance.
La tolérance des lasers vasculaires est excellente, ce qui est confirmé par les études portant sur un total de cas supérieur à 200.
Le bénéfice est visible, en particulier sur le plan de la qualité de vie. Les patientes apprécient très fortement le fait de pouvoir effacer des lésions siégeant généralement sur le décolleté, leur rappelant chaque jour leur antécédent de cancer, empêchant le droit à l’oubli… Reste à convaincre les oncologues qui semblent encore trop souvent réticents, peut-être par manque d’information.

Esthétique
0

Les rhinoplasties médicales par injections de fillers résorbables sont de plus en plus pratiquées car elles permettent une amélioration esthétique souvent suffisante, parfois bluffante et durable de la pyramide nasale. Le but est de restaurer des angles harmonieux, une arête rectiligne sans empâter le nez pour une amélioration esthétique de face et de profil.
Avec une bonne connaissance anatomique de la structure osseuse et cartilagineuse du nez, de la peau qui la recouvre et des vaisseaux, tous les écueils conduisant à de mauvais résultats, ou à des risques vasculaires avec nécrose ou accidents graves allant jusqu’à la cécité, peuvent être évités.
Ce geste très technique, exigeant un sens esthétique sûr, sera particulièrement gratifiant s’il répond aux attentes de patients complexés depuis de longues années mais qui n’ont pas eu l’occasion ou le courage de recourir à la chirurgie. Il pourra aussi compléter des résultats insuffisants ou décevants.

Esthétique
0

La demande de prise en charge esthétique du vieillissement facial masculin est actuellement en augmentation croissante. Si elle ne pose pas de problèmes techniques particuliers, elle doit néanmoins être appréhendée en tenant compte des particularités socio-culturelles propres à l’homme, notamment la nécessité d’une correction discrète, personnalisée, respectant le naturel des résultats et le maintien des expressions faciales émotionnelles.
Elle obéit aussi à quelques règles fondamentales qui s’appuient sur les particularités morphologiques du visage masculin, à respecter absolument. Le principal écueil du traitement serait en effet d’appliquer à l’homme les standards de rajeunissement féminin, notamment dans la zone du regard et du tiers moyen de la face, aboutissant ainsi à une féminisation du visage de l’homme totalement inappropriée.
Ces impératifs socio-culturels et anatomiques ont une incidence directe sur l’utilisation de la toxine botulinique et les techniques de comblement/volumétrie qui doivent ainsi être adaptées au visage masculin.

Revues générales
0

Les différences physiologiques de la peau de l’homme par rapport à celle de la femme (peau plus épaisse, plus riche en collagène, mieux vascularisée avec une sécrétion séborrhéique qui la préserve des agressions extérieures, premiers signes de vieillissement plus tardifs), l’évolution de la place de l’homme et de ses besoins justifient la nécessité d’améliorer et d’adapter les cosmétiques, notamment anti-âge, à leurs besoins, que ce soit en termes de prévention, de réparation ou de protection.

Reconstruction
0

Le transfert de ganglions vascularisés permet, dans des indications ciblées, de diminuer significativement les symptômes du lymphœdème secondaire des membres, y compris dans les formes avancées, en agissant sur la composante liquidienne. Cette technique consiste à prélever un groupe ganglionnaire vascularisé par une artère et une veine et à le transférer vers le membre atteint de lymphœdème. Aucune anastomose lymphatique n’est nécessaire. 
Les sites donneurs les plus fréquents sont les régions inguinale, latéro-thoracique et sous-mentale.
La complication redoutable de cette chirurgie est le lymphœdème iatrogène du site donneur. Tous les efforts doivent être mis en œuvre pour réduire ce risque : choix du site donneur, reverse lymphatic mapping et technique chirurgicale rigoureuse limitant au maximum la dissection.

Revues générales
0

L’augmentation mammaire par prothèses est une intervention courante en chirurgie esthétique. L’essor des transferts graisseux en chirurgie mammaire a permis aujourd’hui au lipofilling de devenir, dans certaines indications, une alternative aux prothèses. Le but de cet article est de comparer les résultats à long terme des deux techniques d’augmentation mammaire afin de définir la meilleure solution pour chaque patiente. 
Le lipofilling apporte une augmentation modérée avec une forme plus naturelle, alors que les prothèses apportent une augmentation franche avec un décolleté plus galbé. Le point clé est donc de comparer les deux types de résultats possibles, avec la patiente en consultation préopératoire, afin de choisir ensemble la technique la plus adaptée.

Revues générales
0

L’exentération pelvienne est une chirurgie mutilante ayant pour conséquence l’amputation des organes pelviens et parfois associée à une résection du plancher musculaire pelvien, voire à une perte de substance périnéale plus ou moins étendue. La vacuité du pelvis est pourvoyeuse d’une morbi-
mortalité élevée en raison de la transposition des anses intestinales dans le petit bassin avec des risques de fistules digestives, d’occlusion et d’infection en raison de l’espace mort. La reconstruction vaginale améliore donc la tolérance de cette intervention, en comblant le vide pelvien. Elle permet à ces patientes de maintenir un schéma corporel féminin proche de la normale et possiblement de poursuivre une activité sexuelle.
Étant donné la morbidité importante de l’exentération pelvienne, la reconstruction vaginale doit apporter un bénéfice immédiat sans ajouter de risque supplémentaire. Il est donc évident de privilégier une technique simple, rapide, fiable et apportant du tissu de bonne qualité. 

1 2 3 25